Menace d’une éventuelle invasion du criquet pèlerin au Burkina Faso, la CNA invite les producteurs à plus de vigilance


Le secteur agricole du Burkina Faso, à l’instar des autres pays de la sous-région, reste confronter ces cinq derniers années à des risques climatiques et sécuritaires qui impactent négativement les niveaux de productivité des exploitations agricoles.
Pour cette campagne agricole 2020/2021, en plus du contexte marqué par la crise sanitaire due à la maladie à coronavirus, les activités agricoles devront s’encore faire face à une éventuelle attaque acridienne. Selon une note d’information du Ministère en charge de l’agriculture sur l’existence de la stratégie de lutte contre une éventuelle invasion du criquet pèlerin, il existe un risque que des essaims de criquets atteignent dans les semaines qui suivent le Tchad et le Niger, voisin du Burkina Faso.

Au vue de cette information, la Chambre Nationale d’Agriculture voudrait par ce message, informer les producteurs et productrices de ce risque et les inviter non seulement à intégrer cela dans la planification de leurs activités agricoles au cours de cette campagne 2020/2021 mais aussi, à redoubler de vigilance dans la surveillance de leurs champs. A cet effet, elle les exhorte à recourir aux agents des services techniques en charge de l’agriculture dans un bref délai pour toute observation de cas de bandes larvaires et d’essaims du criquet pèlerin.
D’ores-et-déjà, la note d’information du Ministère de l’Agriculture et des Aménagements Hydro-agricoles est rassurante et informe de l’existence d’un Plan national d’urgence acridien, qui sera activé en cas de nécessité.
Vous trouverez l’intégralité de la Note d’information sur ce lien : https://bit.ly/2UOF9mU

Il est également joint au présent message, le bulletin sur le criquet pèlerin de la FAO, N°498 du 5 avril 2020, donnant des informations sur la situation générale en mars 2020 et une prévision jusqu’à mi-mai 2020.

Nous rappelons, qu’au cours de la campagne agricole 2003/2004, le secteur agricole du Burkina Faso a été durement affecté par une invasion acridienne. Comme conséquences immédiates, 111 477 ha dont 62 673 ha sur les cultures, ont été infestés, occasionnant de nombreux problèmes au sein des ménages agro-pastoraux.

Documents joints

Commentaires